chambarder

chambarder [ ʃɑ̃barde ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1859; chamberter 1847; mot dial., p.-ê. de 2. chant et barder « glisser », du lat. pop. °barrum « argile »
Fam. Bouleverser de fond en comble, mettre en désordre. On a tout chambardé dans la maison. Fig. Changer brutalement, détruire. chambouler, révolutionner. « À les écouter, rien n'est bien et il faudrait chambarder tout : [...] notre façon de travailler, notre manger » (Genevoix). ⊗ CONTR. Conserver, maintenir.

chambarder verbe transitif (peut-être de chambe, jambe, et barder, glisser, mots dialectaux de Franche-Comté) Familier Bouleverser un lieu de fond en comble ; saccager, chambouler : Les voleurs ont chambardé l'appartement. Déranger complètement ; détruire : Cet incident a chambardé mes projets.chambarder (synonymes) verbe transitif (peut-être de chambe, jambe, et barder, glisser, mots dialectaux de Franche-Comté) Familier Bouleverser un lieu de fond en comble ; saccager, chambouler
Synonymes :
- chambouler (familier)
Déranger complètement ; détruire
Synonymes :
- chambouler (familier)

chambarder
v. tr. Fam. Bouleverser. Il a chambardé toute sa chambre.

⇒CHAMBARDER, verbe.
Familier
A.— Emploi trans.
1. [Le suj. désigne une pers.] Renverser, mettre en désordre; changer entièrement la disposition d'une pièce. Chambarder un appartement :
Il allait falloir subir le vacarme de cet homme qui somnolent et pacifique dans sa loge, devenait terrible, un balai au poing. Des allures martiales, des instincts guerriers se révélaient subitement chez ce sédentaire assoupi, dès l'aube, dans la tiède vapeur des mirotons. Il se muait en un insurgé qui montait à l'assaut du lit, chambardait les chaises, jonglait avec les cadres, bouleversait les tables, cognait le pot à eau et la cuvette, traînait, ainsi que des vaincus par les cheveux, les brodequins de Durtal par leurs lacets, enlevait le logis comme une barricade, plantait, en guise de drapeau, son torchon dans un nuage de poudre, sur les meubles morts.
HUYSMANS, Là-bas, t. 1, 1891, p. 42.
Emploi pronom., rare. On a bien le droit aussi, nous, de se chambarder d'un flanc sur l'autre (CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, 1932, p. 427).
2. Au fig.
a) [Le compl. désigne une pers. ou une collectivité] Changer brutalement en vue de mettre quelqu'un d'autre à la place. Un citoyen honorable qui songe à vous chambarder pour s'installer à votre place (BLOY, Exégèse des lieux communs, 1902, p. 182). Chambarder tout un gouvernement, et bouleverser le monde (PÉGUY, L'Argent, 1913, p. 1263).
b) [Le compl. désigne un inanimé abstr.] Renverser un ordre établi. Chambarder l'ordre habituel (L. DAUDET, Vers le roi, 1920, p. 63).
B.— Emploi intrans., rare
1. [Le suj. désigne une pers.] Faire du bruit en déplaçant les choses. Ma mère (...), qui chambardait d'une pièce à l'autre (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 375).
Rem. Attesté ds QUILLET 1965 et ESN. 1966.
2. Au fig. La méchanceté, la rage, la jalousie, au lieu d'éclater, de chambarder, suintaient à l'intérieur des familles, se ravalaient sans bruit (AYMÉ, Le Moulin de la sourdine, Paris, Gallimard, 1936, p. 58).
Rem. On rencontre ds la docum. chambardé, ée, part. passé et adj., domaine concr. ou abstr. Bouleversé, remué bruyamment. Toute notre existence encore chambardée (P. LÉAUTAUD, Journal littéraire, 1, 1893-1906, p. 233).
Prononc. et Orth. :[], (je) chambarde []. Var. chamberder ds ESN. 1966 qui signale qu'il s'agit d'arg. des marins; pour les dict. gén. ds QUILLET 1965 ainsi que ds Lar. 19e et Lar. 19e Suppl. 1878; chamberter ds la plupart des dict. d'arg. (cf. p. ex. ds BRUANT 1901, p. 170; pour les dict. gén. ds GUÉRIN 1892). Étymol. et Hist. [1847 chamberder, chamberter mar. « renverser, briser, abattre » (ds ESN.) mêmes formes, même emploi 1856 (MICHEL) et 1866 (A. DELVAU, Dict. de la lang. verte, p. 68)]; 1859 d'apr. ROB. sans réf.; 1881 chambarder « bouleverser, mettre sens dessus dessous » (XIXe s. ds G. FUSTIER, Suppl. au dict. de la lang. verte d'A. Delvau, 1883, p. 505 : Vous aurez la complaisance cette année de ne pas chambarder tout [il s'agit du mobilier des conscrits] dans l'École [Polytechnique] comme vous en avez l'habitude); 1901 fig. « id. l'esprit » (BRUANT, p. 70). Orig. obsc. (FEW t. 21, p. 376b). L'hyp. émise par BL.-W.5, d'une formation à partir des termes dial. (Franche-Comté, Bourgogne) chambe « jambe » (v. FEW, s.v. camba) et barder « glisser » est peu vraisemblable. L'anc. étymol. à partir de champartir « jouir d'un droit de champart » et parfois « endommager » est insuffisamment étayée. [La date 1867 Delvau donnée par DAUZAT 1972 et Lar. Lang. fr. pour chambarder est erronée, ce dict. n'ayant pour vedette que chamberder]. Fréq. abs. littér. :12.
DÉR. Chambardeur, subst. et adj., fam. (Celui, celle) qui aime faire du bruit; chahuteur, tapageur. Au fig. Organisateur de révolution, de bouleversement politique. Waldeck-Rousseau (...) ne pouvait guère passer pour un démagogue, un chambardeur (BERNANOS, La Grande peur des Bien-Pensants, 1931, p. 357). [Appliqué à un inanimé abstr.] Un allegro chambardeur (WILLY, Notes sans portées, par l'ouvreuse du Cirque d'été, 1896, p. 187). [], fém. [-ø:z]. 1re attest. 1886, 4 nov. (Figaro ds LARCH. Suppl., p. 51); de chambarder, suff. -eur2. Fréq. abs. littér. : 2.
BBG. — SAIN. Lang. par. 1920, p. 317.

chambarder [ʃɑ̃baʀde] v. tr.
ÉTYM. 1859; chamberter, 1847; orig. obscure; mot dialectal (Bourgogne, Franche-Comté) p.-ê. de chant « côté » et barder « glisser »; du lat. pop. barrum « argile ». → Chambouler.
Familier.
1 Bouleverser de fond en comble. Bouleverser, changer, saccager. || On a tout chambardé dans la maison.
1 (…) mes soldats chambardaient les armoires pleines de défroques que des paysannes à court d'argent avaient laissées en gage à l'accoucheuse (…)
M. Yourcenar, le Coup de grâce, p. 220.
2 (Abstrait). Changer brutalement, détruire. Chambouler, renverser, révolutionner.
2 À les écouter, rien n'est bien et il faudrait chambarder tout : nos vieilles loges, notre façon de travailler, notre manger, et la manière d'élever les enfants.
M. Genevoix, Forêt voisine, XIII, p. 176.
3 (…) c'est « l'irrégulier », le « glorieux irrégulier », c'est-à-dire l'initiatif, celui qui « chambarde » les routines et les règlements surannés pour faire place nette aux nouvelles formules nécessitées par l'éternelle évolution.
L. H. Lyautey, Paroles d'action, p. 53.
CONTR. Conserver, garder, maintenir.
DÉR. Chambard, chambardement. — Chambardeur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • chambarder — v.t. Bouleverser, mettre en désordre …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • chambarder — vt. shanbardâ (Aix, Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • chambouler — [ ʃɑ̃bule ] v. tr. <conjug. : 1> • 1807; p. ê. de cambo « jambe » et bouler, sabouler « tomber » ♦ Fam. Bouleverser, mettre sens dessus dessous. ⇒ chambarder. « chambouler l échelle des valeurs » (Perret). ● chambouler verbe transitif (mot… …   Encyclopédie Universelle

  • chambardement — [ ʃɑ̃bardəmɑ̃ ] n. m. • 1855; de chambarder ♦ Fam. Action de chambarder. ⇒ bouleversement, branle bas, remue ménage. Loc. Le grand chambardement : la révolution. « l homme a commencé le grand chambardement de l équilibre du monde » (J. Hamburger) …   Encyclopédie Universelle

  • saccager — [ sakaʒe ] v. tr. <conjug. : 3> • 1450; it. saccheggiare, de saccheggio, de sacco → 2. sac 1 ♦ Mettre à sac, au pillage, en détruisant et en volant. ⇒ piller, ravager. Autun « avait été horriblement saccagée et brûlée à la fin du troisième… …   Encyclopédie Universelle

  • chambard — [ ʃɑ̃bar ] n. m. • fin XIXe; de chambarder 1 ♦ Fam. Bouleversement. ⇒ chambardement. « Elles avaient la passion des chambards domestiques et des déménagements » (Duhamel). 2 ♦ Vacarme, chahut. Faire du chambard. ● chambard nom masculin …   Encyclopédie Universelle

  • déranger — [ derɑ̃ʒe ] v. tr. <conjug. : 3> • 1596; desrengier 1080; de dé et rang 1 ♦ Déplacer de son emplacement assigné; mettre en désordre (ce qui était rangé). ⇒ bouleverser, déplacer, désorganiser; fam. chambarder. Déranger des papiers, les… …   Encyclopédie Universelle

  • révolutionner — [ revɔlysjɔne ] v. tr. <conjug. : 1> • 1834; « agiter en vue d une révolution » 1793; de révolution 1 ♦ Agiter violemment, mettre en émoi. « Ce chiffre de quarante millions d affaires avait aussi révolutionné le voisinage » (Zola). 2 ♦… …   Encyclopédie Universelle

  • désordre — [ dezɔrdr ] n. m. • 1377 « querelle »; de dés et ordre 1 ♦ (1530) Absence d ordre. Le désordre d une pièce. Mettre du désordre quelque part. Quel désordre ! ⇒ capharnaüm, déballage, fatras, fouillis, pagaille; fam. bazar, binz, chantier, fourbi,… …   Encyclopédie Universelle

  • chambardeur — chambardeur, euse [ʃɑ̃baʀdœʀ, øz] n. et adj. ÉTYM. 1886; de chambarder. ❖ ♦ Qui aime à chambarder; qui chambarde. Tapageur, chahuteur. N. || Un chambardeur, une chambardeuse : une personne chambardeuse …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.